Pourquoi Lisbonne est une ville qui se découvre en marchant

Ceux qui ont connu la Lisbonne calme et si douce du passé pourraient être surpris d’en voir l’évolution aujourd’hui. Lisbonne change et des dérives sont à signaler. Parmi celles-ci, l’invasion de tuk tuk dans la ville nécessite une intervention rapide et des réglementations sévères.

Nous vous expliquons ici les raisons pour lesquelles Lisbonne doit se visiter à pied, pour la préserver et la découvrir en profondeur.

Lisbonne, le calme et la douceur menacés

Lisbonne est une Slow city, une ville qui nous charme par sa douceur de vivre et par un rythme lent, que l’on retrouve dans les gestes et les petites attentions du quotidien. Ici, on aime prendre le temps de boire son café, de faire une pause au calme d’un parc ou d’un mirador, des discuter avec les artisans des petits boutiques qui aiment raconter leurs histoires.

 

Pourtant, on assiste ces dernières années à un phénomène absurde et totalement inadapté à la ville : la visite de la ville en Tuk Tuk. De par la taille de la capitale, ses reliefs et sa douceur de vivre, l’émergence de ces engins motorisés très bruyants et polluants est incompréhensible, si ce n’est pour l’appât du gain. Les paysages sont saturés de ces véhicules et les routes encombrées, au grand dam des locaux.

 

Lisbonne se découvre lors de promenades piétonnes. Emprunter ces immondes Tuk Tuk, c’est passer totalement à côté de ce qui fait la magie de la capitale portugaise, tout simplement.

A pied, vous vivrez la ville comme un local

Lisbonne est une petite capitale et c’est en partie ce qui fait son charme. Peu importe où vous logez, vous ne serez jamais bien loin du centre et il suffira de marcher un peu (rarement plus de 30 minutes) pour atteindre le quartier de la ville que vous souhaitez voir.

A part pour vous rendre à Belem, à Cascais ou sur une des différentes plages, vous n’aurez même pas besoin d’utiliser les transports. Le cas échéants, ceux-ci sont relativement efficaces avec un métro qui couvre la quasi-totalité de la ville et des bus pratiques et fréquents, et le billet vous coûtera 10 à 15 fois moins cher que le tarif proposé par les chauffeurs de tuk tuk peu scrupuleux.

 

Visiter Lisbonne à pied vous permettra surtout de profiter des sons de la ville, du fado qui s’échappe de certains bars ou des sonorités de la langue portugaise en provenance des terrasses des cafés ; a pied, vous vous laisserez guider par les odeurs qui émanent des tascas ou des vendeurs de liqueurs ; en somme, c’est en marchant dans les rues de la villes, que vous vous imprégnerez de son ambiance unique.

 

Et quel plaisir de gravir une colline pour arriver au sommet d’un mirador, et d’être récompensé par une vue merveilleuse. C’est plus gratifiant que de faire l’ascension à bord d’un véhicule motorisé, roulant à toute allure, qui doit en plus faire la queue pour vous mener à bon port en zigzaguant parmi ses centaines de semblables qui viennent gâcher la vue et troubler l’harmonie de quartier pourtant si paisible.

Soyez de ceux qui pourront dire : « j’ai visité Lisbonne » 

Il est terrible de voir une ville si douce et si plaisante se transformer en immense terrain de jeux pour touristes. Les habitants sont exaspérés par le bruit et le chaos crées par l’invasion de tuk tuk et par les chauffards qui les conduisent, et à ce rythme, peu seront encore ravis d’accueillir les voyageurs d’ici quelques mois.

 

Pourtant, tout est réuni ici pour permettre à Lisbonne de garder son aura et son charme atypique. Il suffit de ne pas cautionner les pratiques irrespectueuses de ceux qui pensent à l’argent avant de penser à préserver les trésors de la ville.

Lisbonne n’est pas Bangkok, la frénésie de fait pas partie du style de vie ici et c’est pourquoi nous invitons tous les visiteurs à acheter une bonne paire de chaussure (ça grimpe !) et à parcourir la ville comme le font les lisboètes. A pied et en douceur, pour en apprécier tous les charmes !

 

Nous sommes pour un tourisme responsable, qui permettra à tous de découvrir la ville de Lisbonne comme nous l’avons découverte et aimée il y a quelques années.